Centre d'Histoire Judiciaire
UMR 8025 CNRS - Université Lille 2
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales 1, Place Déliot
59000 - Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 90 74 43
Fax : +33 (0)3 20 90 74 43
Contact

Sandra GERARD-LOISEAU

Ingénieure d'études
Analyse de sources
Ingénieur support Axe 3
Chargée numérique Axe 3
Coordinatrice Pôle Médiation
Correspondante formation

CNRS

Doctorante

Courriel : sandra.gerard[at]univ-lille.fr
Tél. : 03.20.90.74.94
Bureau : R-03-03

 

Sujet de thèse :
La magistrature française en Tunisie pendant le Protectorat français (1881-1958)

Directeur de thèse :
Serge Dauchy

 

Curriculum vitae

Position actuelle : Ingénieure d’études

Responsable de la collection « Colibris » (CHJ éditeur)

Rédactrice du carnet de recherche Colonialcorpus

 

Thèmes de recherche et principales publications liées

 

  • Histoire de la justice dans les protectorats français
  • Histoire des acteurs du protectorat français
  • Normes et pratiques dans un contexte Ultramarin

Les travaux menés dans cet axe portent plus particulièrement sur l’institution Judiciaire au Maghreb. Ses relations avec les autres institutions, sa production jurisprudentielle et parfois normative, ou encore ses acteurs, sont autant de thèmes de recherches qui permettent de s’interroger sur les spécificités, notamment normative, des territoires sous domination française. 

Principales publications en lien :

2017
Co-directrice de la publication de l’ouvrage « Les normes dans le Maghreb » Colibris, Edition CHJ, Lille.

Projet « Histoire du travail dans les colonies » Dir. J.P. Lecrom, projet GIP mission droit et justice ; co-rédaction avec B. Dubois  d’un rapport sur la Tunisie « entre lutte de souveraineté, developpement économiques et sociales, l’histoire complexe du droit social au temps du protectorat ».

2014     
Co-directrice de la publication de l’ouvrage « Le juge et l’outre-Mer , le retour d’orphée », Histoire de la Justice.

« De l’autonomie interne à l’indépendance de la Tunisie : le magistrat français un acteur de la coopération judiciaire », actes de la journée d’études Décolonisation, les hommes de la transition,  l’Harmattan.

2012     
Membre du comité de rédaction du « Dictionnaire des Juristes Ultramarins » Dir.F.RENUCCI, projet GIP mission droit et justice (8 entrées)  

2011     
Co-directrice de la publication de l’ouvrage « Le discours sur le droit et la justice au Maghreb pendant la période coloniale », Colibris, Edition CHJ, Lille. 

2010     
« La jurisprudence de la Cour de Cassation pendant la période du protectorat tunisien », in B. Durand, M. Fabre (dir) Continuités ou ruptures, Cour de cassation en France, Cour suprême au Maroc.

2005                    
« Le portrait du magistrat français au travers des archives », colloque international « La justice française et le droit pendant le protectorat en Tunisie », 8-9 décembre 2005, Tunis, décembre 2005, Institut de Recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC, Tunis). Paru dans N. Auzary-Schmaltz, (dir.), La justice française et le droit pendant le protectorat en Tunisie, Paris, Maisonneuve et Larose, 2008, pp.139-152.

 

Médiation et valorisation scientifiques

Valorisation

Rédactrice du carnet de recherches Colonialcorpus dont l’objectif est de tenir une veille scientifique sur la recherche en histoire du droit colonial et de la Justice coloniale et plus largement d’informer de l’activité du CHJ sur cette thématique.

Coordination de la base de données revue de droit colonial hébergée par Nakalona. Cete base a pour objectif de fournir à la communauté scientifique un outil de travail sur les acteurs de la justice et du droit Ultramarin. Leur activité normative, doctrinale ou encore jurisprudentielle ainsi que des informations prosopographiques permettront de mieux comprendre et de répondre à des questionnement portant sur le fonctionnement de l‘institution judiciaire dans un contexte colonial.

Médiation scientifique

La médiation scientifique a pour objectif de rendre moins opaque auprès du grand public le milieu de la Science. Elle doit permettre au plus grand nombre de s’approprier nos thématiques de recherches en fonction de ses propres préoccupations et en les replaçant dans un contexte sociale. La médiation contribue, à donner un sens à nos recherches et à les reconnecter à la société.

Principales interventions en lien avec la médiation scientifique :

2018
Coordination scientifique de l’animation de La fête de la Science pour le CHJ. Mise en place d’un stand de valorisation des recherches au CHJ et de leurs supports. Intervention pendant deux jours auprès d’une 100aine d’élèves de Collèges et Lycées de la Région des Hauts de France, échanges avec le grand public (5500 personnes sur deux jours) sur nos thématiques de recherches, les modalités et l’intérêt de nos recherches, etc.


Intervention au Collège Nicolas APPERT de Châlons-en-Champagne avec Sébastien HICQUEBRANT pour une présentation de la recherche en histoire du Droit au CNRS et à L’Université de Lille avec des ateliers et échanges sur nos axes de recherches pour une centaine d’élèves.

Coordination scientifique de la participation du Centre d'Histoire Judiciaire à une soirée dans le cadre du festival international Pint of Science 2018.

2017
Coordination scientifique de l’animation de La fête de la Science pour le CHJ. Mise en place d’un stand de valorisation des recherches au CHJ et de leurs supports. Intervention pendant deux jours auprès d’une 100aine d’élèves de Collèges et Lycées de la Région des Hauts de France, échanges avec le grand public (5500 personnes sur deux jours) sur nos thématiques de recherches, les modalités et l’intérêt de nos recherches, etc.

2015
18ème Rendez-vous de l’Histoire à Blois : intervention dans le cadre d’une table ronde organisée par HUMANISTICA recherche sur le thème «  ce que le numérique fait à l’histoire ? ». Intervention pour une présentation des bases de sonnées numériques réalisées au Centre d’Histoire Judiciaire

2010
13ème rendez-vous de l‘Histoire de Blois :
- Un atelier pédagogique au sur le thème « Justice coloniale » à destination des enseignants du secondaire.
- Intervention pour une Carte blanche au Centre d’Histoire Judiciaire sur le thème «  Justice et stratégie coloniale » avec Annie Deperchin, Farid Lekéal et Florence Renucci.

 

Composition du laboratoire

Le Centre d’Histoire Judiciaire comprend à ce jour :

•   3 chercheurs CNRS
•   5 chercheurs associés
• 12 enseignants-chercheurs
•   7 ITA dont 3 CNRS
• 22 doctorants
•   1 post doc