Centre d'Histoire Judiciaire
UMR 8025 CNRS - Université Lille 2
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales 1, Place Déliot
59000 - Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 90 74 43
Fax : +33 (0)3 20 90 74 43
Contact

Historique

Le Centre d'Histoire Judiciaire a été créé au début des années 1980 au sein de l'Université Lille 2 par les professeurs Jean-Pierre Royer et Renée Martinage et a très tôt été reconnu par le CNRS, d'abord comme unité d'accueil et ensuite comme UPRES-A. Ses fondateurs, comme on peut le lire dans la préface du premier numéro (1986) de la revue de l'unité, Les Episodiques, souhaitaient porter " leur attention sur les modes de création, d'évolution et de reproduction du système juridique, non plus limité au simple système normatif, mais comprenant également la justice dans sa perspective historique et dans ses rapports avec l'environnement politique, social et économique ". En 2002, Serge Dauchy et Véronique Demars-Sion (émérite depuis 2010), respectivement directeur de recherche au CNRS et professeur à l'Université Lille 2, ont repris la direction du Centre d'Histoire Judiciaire, devenu entre-temps UMR, préservant toutefois la philosophie des fondateurs de l'unité qui avaient privilégié l'histoire de la justice plutôt que l'histoire du droit ou, tout au moins, avaient toujours pris soin de replacer l'étude du droit dans ses rapports avec le milieu judiciaire et avec les justiciables. Cette approche ne s'est d'ailleurs jamais démentie au cours des dix dernières années, pas plus que l'approche pluridisciplinaire qui a systématiquement sous-tendu son ancrage méthodologique. Les thématiques de recherche, tout comme le cadre géographique et chronologique ont en revanche évolué. Si, en effet, les recherches menées au sein de l'unité portaient à l'origine essentiellement sur l'histoire de la justice française depuis 1789, et s'intéressaient tout particulièrement à la sociologie judiciaire, notamment à travers l'histoire de la magistrature et des professions judiciaires, le Centre d'Histoire Judiciaire a depuis élargi son champs d'investigation dans le temps (de l'Ancien Régime à la Seconde Guerre mondiale), dans l'espace (La France, l'Europe occidentale et les empires coloniaux) et quant aux objets d'étude (institutions, procédures, modes de résolution des conflits, littérature juridique...).