Centre d'Histoire Judiciaire
UMR 8025 CNRS - Université Lille 2
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales 1, Place Déliot
59000 - Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 90 74 43
Fax : +33 (0)3 20 90 74 43
Contact

01/03/2000 13:33 13:33 Il y a : 20 année(s)
Catégorie(s) : Catalogue CHJ éditeur

Secret et Justice

Dir. J.-P. Royer, B. Durand Actes du colloque international de décembre 1998 Lille, 2000 En vente au Centre d’Histoire Judiciaire ISBN : 2-908510-27-8 Prix : 29,70€ TTC



 
Dir. J.-P. Royer et B. Durand
Actes du colloque international de décembre 1998
Lille, 2000
CHJ Editeur - Collection l'Espace Juridique
ISBN : 2-908510-27-8
Prix : 29,70€ TTC


Secrets de famille, secrets d'Etat, secrets de fabrique, secrets d'alcôve, secrets du juge, secrets du confesseur, secrets du médecin, secrets du banquier, tant d'autres encore, sans oublier l'un des plus opaques à coup sûr, le secret des origines, autant de facettes d'un même mot qui intriguent.Intimement relié à la nature et à l'activité humaine mais en même temps touchant à tout ce qui la dépasse, à l'invisible, à l'impalpable, le secret est partout, investissant tous les champs que l'homme laboure sa vie durant. Omniprésent, c'est ce qu'il est et chacun le ressent bien. On croit le connaître, vouloir ou devoir le garder et pourtant il fuit sans cesse aussitôt qu'on entreprend de le saisir car par essence il est insaisissable, rebelle à toute définition. On voudrait le rejeter mais il s'avère indispensable en même temps que suspect au point de donner de l'attrait à son contraire, la transparence, très en vogue de nos jours quoiqu'elle ne soit pas de pure vertu.

Politique aussi, fondement de pouvoir et ciment du lien social, le secret est nécessaire à l'Etat, et l'on se demande même s'il peut y avoir Etat sans secret. En conséquence, le secret questionne la justice de l'Etat -l'attribut le plus visible de la puissance - en lui demandant compte de ce qu'il en a fait ou de l'expression et des limites que lui ont données ses agents, directs ou indirects. Car le secret, qui est devoir, éthique, est également technique, moyen autant qu'obligation, sans que l'on sache s'il est davantage l'un plutôt que l'autre.

C'est sous cet angle et sous ce double aspect - car il fallait bien endiguer la menace de son flot tumultueux - que les participants à ce Colloque international qui s'est tenu à Lille en Décembre 1998 ont abordé le secret, en essayant de le traquer partout où il croise le judiciaire, en tentant de le capter dans tous ses replis en une quête pluridisciplinaire. Ce secret, que l'on dit moribond, dont beaucoup prédisent et souhaitent la mort, a l'échine solide et il se pourrait bien... qu'il ait la vie dure !