Centre d'Histoire Judiciaire
UMR 8025 CNRS - Université Lille 2
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales 1, Place Déliot
59000 - Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 90 74 43
Fax : +33 (0)3 20 90 74 43
Contact

20/12/2016 15:42 15:42 Il y a : 247 jour(s)
Catégorie(s) : Autres éditeurs
Auteur : Sophie Deroubaix

Histoire de la justice en France du XVIIIe siècle à nos jours - Nouvelle édition

J.-P. Royer, N. Derasse, J.-P. Allinne, B. Durand, J.-P. Jean Rennes, 2016 ISBN : 978-2-13-073193-1 Prix : 35,00€ TTC




J.-P. Royer, N. Derasse, J.-P. Allinne, B. Durand, J.-P. Jean
Rennes, 2016
PUF
ISBN : 978-2-13-073193-1
Prix : 35,00€ TTC



 

« Écrire encore une histoire de la Justice après trois éditions, dont la première parut en 1995, ne pouvait être une simple mise à jour des volumes précédents. L’actualité des questions de justice, l’intérêt croissant pour elles des historiens aussi bien que de l’opinion, l’importante bibliographie publiée depuis dix ans invitaient à la fois à renouveler et à approfondir cette recherche dont le centre de gravité s’était de lui-même déplacé depuis le XVIIIe siècle jusqu’aux temps actuels.

(…) C’est donc un livre nouveau que nous proposons au lecteur, tout en étant conscients qu’une histoire de la justice étendue sur les trois derniers siècles, de la monarchie absolue à la République, à la Ve République même, de Louis XV au président Sarkozy, n’est pas sans risques, ne serait-ce qu’en raison de la diversité des informations recueillies et de l’impossibilité qu’il y a à rapprocher des périodes aussi différentes les unes des autres comme le XVIIIe et le XXe siècles. Cependant, la période choisie ne nous paraît pas d’une dimension excessive, qui nuirait à sa compréhension, de 1715 à nos jours, elle est suffisamment chargée d’événements significatifs pour qu’y soient contenues toutes les évolutions qui se sont dessinées dans la justice, pour que toutes les grandes questions aient été abordées, des rapports fondamentaux entre la justice et le monde qu’elle régule, jusqu’aux interrogations essentielles touchant à la fonction même et à l’acte de juger, à celles qui se rapportent à la condition humaine et juridique du personnel judiciaire, à la place et au rôle des auxiliaires de justice. »