Centre d'Histoire Judiciaire
UMR 8025 CNRS - Université Lille 2
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales 1, Place Déliot
59000 - Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 90 74 43
Fax : +33 (0)3 20 90 74 43
Contact

21/01/2013 13:43 13:43 Il y a : 7 année(s)
Catégorie(s) : Autres éditeurs
Auteur : Sophie Deroubaix

Eine Grenze in Bewegung – Öffentliche und private Justiz im Handels- und Seerecht

Dir. S. Dauchy, A. Cordes Oldenbourg Schriften des Historischen Kollegs, Kolloquien 81 Munich, 2013 ISBN : 978-3-486-71799-0 Prix : 64,80€ TTC




Dir. S. Dauchy et A. Cordes
Oldenbourg Schriften des Historischen Kollegs, Kolloquien 81
Munich, 2013
ISBN : 978-3-486-71799-0
Prix : 64,80€ TTC


Les actes du Colloque international de Roscoff viennent de paraître. Avant-propos Les contributions réunies dans ce volume constituent la version retravaillée des communications présentées lors du colloque " La résolution des conflits en matière de commerce terrestre et maritime " qui s'est tenu à Roscoff/Bretagne les 1er et 2 mai 2008. Ce colloque fut organisé conjointement par le Centre d'Histoire Judiciaire de Lille et le Historische Kolleg de Munich, une collaboration née avant tout de la volonté des deux éditeurs, à l'origine totalement indépendante l'un de l'autre, d'organiser des journées d'étude dédiées à la problématique de " la résolution des conflits entre marchands en matière de droit commercial ". Pour Serge Dauchy, les journées de Roscoff constituaient la sixième et dernière conférence du cycle " La résolution des conflits.Justice publique et justice privée : une frontière mouvante ", cycle soutenu et financé par la Mission de recherche " Droit et justice " du Ministère de la justice. Pour Albrecht Cordes, ces journées représentaient le colloque scientifique préparé dans le cadre d'une bourse de recherche obtenue du Historische Kolleg de Munich au cours de l'année universitaire 2007-2008. Plutôt que d'organiser deux manifestations scientifiques dont les thématiques se recouperaient nécessairement et qui feraient appel aux mêmes spécialistes, nous avons convenu, avec l'aimable autorisation des partenaires financiers, de joindre ainsi nos efforts et nos compétences.

La station biologique du CNRS et de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) à Roscoff, port de pêche et cité corsaire du Finistère Nord, fournissait un cadre idéal pour nos travaux. Le genius loci nous invitait tout naturellement, dans le cadre du thème général du droit commercial, à mettre l'accent sur le commerce et le droit maritimes. A Roscoff, la barrière de la langue avait pu être surmontée, et le dialogue favorisé, grâce au recours à la traduction simultanée. Nous avons donc décidé, dans le même esprit, de fournir dans le présent volume un bref résumé dans les deux langues autres que celle utilisée par chaque auteur.

Le co-éditeur allemand assume l'entière responsabilité du retard de la publication. Il existe toutefois un lien entre ce retard et les contraintes actuelles de l'activité scientifique qui comporte, comme nous le savons tous, de plus en plus d'obligations d'ordre administratif : rapports, expertises et évaluations de toute sorte.

Quant aux efforts qu'il convient aujourd'hui de déployer pour obtenir des financements, ils absorbent également une part de plus en plus importante du temps et de l'énergie des chercheurs. Il nous reste donc finalement peu de temps à consacrer au travail scientifique proprement dit. Notre joie est dès lors d'autant plus grande de pouvoir enfin présenter les actes publiés.

Nous adressons nos remerciements les plus chaleureux à Mme Sarah Castelain de Lille pour l'organisation matérielle de la rencontre de Roscoff et à Mmes. Maria Caterina Arnaldi Klink et Anika Auer et M. Andreas Karg de Francfort pour le travail éditorial, ainsi qu'aux assistants de la Chaire Cordes et à l'ensemble des collaborateurs du CHJ.

Les éditeurs